La répression et la persécution contre les dénonciateurs continue en Algérie.

La répression et la persécution contre les dénonciateurs continue en Algérie.

Les autorités Algériennes « la sureté urbaine d’El Biadha » Oued Souf », vient d’arrêter le dénonciateur d’actes de corruption Rachid Aouine le dimanche 01/03/2015.
La maison familiale de Mr Rachid Aouine a été perquisitionnée le jour même et son ordinateur a été saisi et il a été placé en garde à vue.
Rachid Aouine a été présenté le mardi 03/03/2015 devant le procureur de la république du tribunal d’El Oued , les charges retenues incitation à la révolte , Mr Rachid Aouine a posté dans sa page face book un appel aux policiers licenciés pour cause de manifestation en octobre dernier « un mouvement de contestation des éléments de la police à abouti à une série de sanction à l’encontre des policiers contestataires », Rachid Aouine les a invité à rejoindre la manifestation du 24 février organisée par les militants contre l’exploitation du gaz de schiste.
Selon nos informations recueillies sur place, c’est le ministère de l’intérieur qui est derrière les poursuites, lors de sa présentation devant le procureur , le sit in effectué par sa famille et des membres du comité des chômeurs « Cndc », a été réprimé violement, beaucoup de violence a été constaté contre la famille de Rachid Aouine dont sa grande mère , ses tantes …..et les membres de la Cndc.
Mr Brahimi abdelhamid et plusieurs autres membres du Cndc « youcef Soltan, Ferhat, et le nommé Kaddafi ont été arrêté le mardi 03-03-2015 et ils seront jugé le lundi 09-03-2015.
Nous jugeons que ces poursuites sont malveillantes, et nous considérons que l’affaire est liée à l’engagement de Mr Rachid Aouine pour sa lutte contre l’exploitation du gaz de schistes en Algérie.
Il est à signaler qu’un grand mouvement de contestation a touché le pays et notamment le sud algérien pour exprimer leur refus à l’exploitation du gaz de schiste.
Hier le 05-03-2015, Mr Rachid Nekaz vient d’être arrêté à In Salah sud algérien lieu des contestations contre l’exploitation du gaz de schiste.
Ceci est un SOS , nous demandons à toutes les ONG , politiciens , journalistes , un soutien pour la médiatisation de cette affaire et éventuellement voir toute les possibilités pour faire pression sur le gouvernement algérien, pour une libération rapide des militants incarcérés injustement.

Halim Feddal S G Association National de lutte contre la corruption « Algérie ».

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *